Archives mensuelles : février 2018

RENCONTRE AVEC JAMES SACRÉ

Vendredi 2 Février, grâce au partenariat avec la MEL (Maison des écrivains et de la littérature), plusieurs classes du lycée ont pu rencontrer le poète James Sacré.

Chaque classe a travaillé sur un des thèmes de prédilection du poète : la mort, autour d’« Une petite fille silencieuse », le rapport au lecteur, le rapport à l’écriture…

L’auteur se présente et répond d’abord aux questions des élèves, sur sa vie, son œuvre, ses techniques d’écriture…

Pour James Sacré, la poésie n’est pas réservée à des initiés : comme la peinture ou d’autres arts,  elle doit pouvoir toucher tout le monde. La poésie, dont il ne sait d’ailleurs pas donner de définition, est pour lui le désir de joindre la matérialité des choses du monde (rythme, sonorités…).
La poésie est une aventure, dans laquelle on ne part pas à l’aveugle, puisque l’on peut faire référence aux  poésies que l’on a déjà lues, mais pour laquelle on ne peut pas donner de » recette de fabrication »  toute faite.

James Sacré aime écrire des « Livres de poèmes », pas seulement des poèmes indépendants les uns des autres. Il choisit un thème (la figure d’un animal, un pays, un voyage, un paysage, une aventure amoureuse…), autour duquel les poèmes  s’agglutinent. Petit à petit, les poèmes s’ordonnent et un Ensemble naît.
A l’arrivée : parfois un gros recueil – comme « Americas Solitude » sur les moments et les espaces des Etats-Unis- ou en un recueil de quelques poèmes (« Tissus par terre et dans le vent »), qui peut être illustré.

La rencontre se continue : l’auteur  échanges avec des élèves passionnés de poésie, et décide de clore la séance par une lecture de quelques poèmes chers  à son cœur.

   Tissus mis par terre et dans le vent de James Sacré

On l’étendait parfois dans l’herbe

Juste pour s’asseoir, y bouger, le corps

Dans la douceur du vieux couvre-lit, la prairie

Comme une chambre en plein ciel comme si

Tout le fermé du cœur se trouvait déplié.

Le vert que broutaient les vaches, on les voyait

Parcourant lentement du grand bleu.

Un vieux couvre-lit

Comme un nuage mis par terre.

 

   Le paysage est sans légende de James Sacreé

 

On nomme des endroits de ce monde

L’oued Bouskoura, la rivière Vendée

Un nom de village ou celui de plusieurs choses

Une échelle un puits des noms des mots

Comme pour mieux se tenir au monde

Avec un dessin c’est pas mieux, tout s’éboule

Et pas grand-chose

Qui reste dans les mains. Quand même

On est bien.

PETITE BIOGRAPHIE

James Sacré est né en 1939.

Il passe son enfance et son adolescence à la ferme de ses parents en Vendée. D’abord instituteur puis instituteur itinérant agricole, il part, en 1965, vivre aux Etats-Unis où il poursuit des études de lettres (thèse sur la poésie de la fin du XVIe siècle français). Il y enseigne dans une université du Massachusetts (Smith Collège) tout en faisant de nombreux séjours en France et des voyages en Europe (l’Italie surtout) en Tunisie et au Maroc. En 2001, il rentre en France et réside depuis à Montpellier

*James Sacré commence à écrire dans les années 1970, en plein littéralisme.

Son premier livre s’intitule néanmoins « Cœur élégie rouge ».

*L’auteur a par ailleurs consacré sa thèse de doctorat au Sang dans la poésie maniériste. C’est donc d’emblée une poésie charnelle qui s’écrit, associant étroitement le cœur qui aime et celui qui bat, le cœur qui saigne et celui qui nous fait vivre de sa régulière pulsation.

*James Sacré est très attaché au paysage, et à la géographie. De nombreux textes sont consacrés au terroir de l’enfance. Les motifs centraux en sont la maison, la ferme, le jardin et le village.

*La mémoire joue un rôle important : tout un travail de remémoration est à l’œuvre afin de rendre le passé aussi vivant que le présent et de les fondre l’un dans l’autre.

*Les voyages sont l’occasion de repenser l’identité, l’altérité et la relation amicale ou amoureuse. La passion de l’auteur pour le Maghreb, donnant lieu à de nombreux voyages, donne aussi naissance à de nombreux livres. La poésie est alors animée par un désir d’ouverture et de chaleur, de coprésence heureuse avec l’autre. Elle cherche une manière heureuse d’être ensemble, qui laisse s’écouler le temps avec douceur.

Source : https://www.babelio.com/auteur/James-Sacre/49544

Derniers livres publiés

  • En tirant sur les mots, La Fermeté, Editions Potentille, 2010.
  • Peliqueiro levantando os brazos. Amasta-N-Gallar (un fragment de lettre traduit en galicien par Emilio Araúxo, et une photo d’un peliqueiro).
  • America solitudes. Marseille, André. Dimanche éditeur, 2010.
  • Où vas-tu dans la forêt? Odile Fix,
  • Mobile de camions couleurs pour le noir et blanc de plusieurs photographies de Michel Butor. Editions Virgile.
  • Mouvementé de mots et de couleurs. Editions Le Temps qu’il fait, avec des photographies de Lorand Gaspar, 2003.
  • Les mots longtemps, qu’est-ce que le poème attend ?
    Editions Tarabuste, 2003
  • Une petite fille silencieuse. Editions André Dimanche, 2001
  • Cœur élégie rouge. Réédition, André Dimanche, 2001
  • Ecrire à côté. Editions Tarabuste, 2000
  • Si peu de terre, tout. Editions Le Dé Bleu, 2000
  • Monsieur l’évêque avec ou sans mitre. Editions Le Dé Bleu, 2002

    

 

CHAMPIONNATS D’ACADÉMIE DE SNOWBOARD

Pas moins de 14 snowboardeuses et s nowboardeurs pour défendre les couleurs du lycée Saint-Cricq aux Championnats d’académie qui se sont déroulés le 31 janvier dans la station de Cauterets.

Trois équipes classées et bien classées !!! Première et Championne d’Académie, seconde et vice championne d’académie et quatrième.

Félicitations à toute la Team.

BTS Electrotechnique

L’Inra recrute dans le domaine de l’électrotechnique

L’Institut National de la Recherche Agronomique (Inra) est un organisme public de recherche scientifique finalisée, réunissant plus de 10 000 agents sur l’ensemble du territoire national. Premier institut de recherche agronomique en Europe, ses recherches concernent les questions liées à l’agriculture, à l’alimentation et à la sécurité des aliments, à l’environnement et à la gestion des territoires, avec un accent tout particulier en faveur du développement durable.

L’Inra recrute, par voie de concours (poste permanent), dans une grande diversité de métiers et à tous les niveaux de diplôme : du CAP au doctorat.

Les profils sont répartis dans toutes les régions de France.

Ces recrutements sont ouverts dans des domaines très variés dontl’électrotechnique.

Les candidats ont jusqu’au 15 mars 2018 pour s’inscrire sur le site de l’Inra :

http://jobs.inra.fr/offers/emploi_perm/concours/ce-it/?campagne=23129&intitule=concours&concours=105069#inscription

BTS TC

Société du Pays-Basques

Recherche technico-commercial avec formation de base :
Bac EE Energie-Environnement (électrotechnique) et formation bac +2 technico-commercial.

Pour travailler en milieu industriel.
Secteur Béarn, Landes, Pays-Basques.

Embauche immédiate, joindre un CV et une lettre de motivation manuscrite.

Expérience souhaitée.

Pour postuler : contact@ami64.fr

ECHANGE SCOLAIRE – BBA USA

Début de l’échange scolaire avec le lycée Américain Burr And Burton Academy, à Manchester, dans le Vermont, aux Etats-Unis.

Après un long voyage, nous sommes arrivés à BBA vers 22h30, heure locale (+6 h par rapport à la France).

Vendredi 2 février :

Dès le lendemain 8h, accueil par les enseignantes Michelle EMERY et Melissa MICHAUD :

Puis une visite de l’établissement :

     

Laëtitia a pu montrer ses talents au piano :

 

12:45 am : nos élèves ont retrouvé leurs correspondants respectifs pour passer le week-end en famille.

Pas d’inquiétude :  beaucoup se sont retrouvés pour participer à diverses activités, notamment au match de hokey samedi soir :

     

Cliquer ici :  IMG_0524[1]

Suite lundi prochain …

Lundi 5 février :

‘Snow day’ today :  du fait des précipitations de neige durant toute la  journée de dimanche, les cours ne commencent officiellement qu’à 10h00. Le déplacement prévu à  ‘Mountain Campus’ est reporté à un autre jour. Rendez-vous donc à 10:00 am à BBA :  ‘assembly’ générale du lycée.

Mardi 6 février :

Cours à BBA. Dès 8h00, nos élèves ont assisté à divers cours :  d’anglais, de français, de sciences et même de mathématiques, ‘in English of course’ !!!


     

Fin de la journée par un petit défi …

entre français restés au lycée après les cours :      

Mercredi 7 février :

‘Snow day’ today – All the day !!!    Précipitations abondantes de neige annoncées. Les cours sont annulés pour la journée entière. Nos élèves ont été informés dès hier soir et ils vont rester dans leur famille d’accueil, bien au chaud. Un peu de repos va leur faire du bien !!!

Jeudi 8 février :

Journée à ALBANY, capitale de l’état de New-York :

Durant la matinée, nous avons visité une université américaine :

     

Puis, après le repas de midi, le musée d’ALBANY :

On peut y voir, notamment, un mémorial sur les attentats du 11 septembre :

     

Ainsi que diverses autres expositions :

     

Retout à Manchester à 18h00.

Vendredi 9 février :

Visite de HILDENE, propriété de la famille LINCOLN.

– La ‘Dene Farm’ en premier, où une majorité d’élèves de BBA y effectue des stages pratiques :

     

     

 – Suivie de la visite guidée de la ‘LINCOLN Family House’ :

    

     

– Clôturée par le récit historique de la  ‘Pullman Car Compagny’, et par la visite d’un ‘Pullman Palace Car’, wagon de la compagnie ferroviaire, entièrement restauré par des bénévoles :

     

Et cette semaine se termine par le retour à BBA pour le repas de midi, suivi d’une heure de cours.

Ensuite, comme vendredi dernier, nos élèves ont retrouvé leurs correspondants respectifs pour passer le week-end en famille.

Suite lundi prochain …

Lundi 12 février :

Journée de cours à BBA. Temps clément et relativement doux après un week-end très pluvieux :

     

Assembly a 9h20 :

– Remerciements de la part de Madame Michelle EMERY :

– suivi des remerciements de la part de nous tous, présentés en premier par Estelle :

– puis par Emile :

 

                                                                                                                                            Filmés par Léo

‘Good job from the french students’ :   that what BBA’s headmaster M. Marc TASHIAN said at the end of the assembly.