Archives mensuelles : janvier 2019

JOURNEES D’IMMERSION A L’UPPA

Journées d’immersion à l’UPPA du 18 au 22 février 2019

Inscription en ligne obligatoire du 30 janvier au 10 février 2019.

INSCRIPTION

Les étapes sont les suivantes :

Depuis le site internet  http://scuio-ip.univ-pau.fr/jil

  • Cliquer sur IDENTIFICATION puis PAS DE COMPTE.
  • Renseigner le formulaire d’inscription pour accéder à l’ÉTAPE SUIVANTE permettant de visionner la LISTE DES COURS DISPONIBLES.
  • Sélectionner un ou plusieurs SITES de formation puis un ou plusieurs cours à AJOUTER À LA SÉLECTION en fonction de vos intérêts et des places disponibles.

– ATTENTION – Veiller aux délais de déplacement entre deux cours consécutifs  ou entre campus. Sauf si les cours consécutifs concernent la même formation, veiller à laisser un temps de déplacement d’au moins 15 minutes sur un même campus ou davantage en fonction de l’éloignement entre les campus. Par ailleurs, lorsque l’intitulé est identique avec la mention « (TD) », il s’agit du même cours proposé à plusieurs horaires pour différents groupes d’étudiants : ne s’inscrire alors qu’à un seul cours.  

  • SAUVEGARDER et suivre les instructions du mail automatique de confirmation de l’inscription en ligne reprises ci-dessous :

ÉTAPE OBLIGATOIRE

TÉLÉCHARGER, IMPRIMER, COMPLÉTER, SIGNER et TRANSMETTRE les 2 EXEMPLAIRES ORIGINAUX

(envoi par mail non accepté) de la convention d’accueil à l’une des adresses suivantes

afin de valider votre inscription, AVANT LE 11 FÉVRIER, cachet de la poste faisant foi.

          Université de Pau et des Pays de l’Adour

          À l’attention du SCUIO-IP

          Bâtiment de la Présidence

          BP 540 (avenue de l’Université)

          64012 PAU Cedex

Université de Pau et des Pays de l’Adour

À l’attention du SCUIO-IP

Maison de l’Étudiant

77 rue Bourgneuf

64100 Bayonne

2 – Imprimer le mail de validation de votre inscription que vous recevrez dès réception de la convention d’accueil ou au plus tard le 12 février.

Vous le présenterez en début de cours afin de prendre place parmi les étudiants.

Téléchargez le flyer de présentation

BTS CRSA

La société RANDSTAD recrute pour un de ses clients, un Technicien en Automatisme (F/H) en CDI.

Entreprise à taille humaine, spécialisée dans la conception, la fabrication, la mise en route et la maintenance de fours et étuves industriels, PME innovante et en fort développement qui intervient en France et à l’international, recherche en CDI un Technicien en Automatisme (F/H).

Description du poste
Vous intégrez l’équipe Projet. Vous réalisez les études en automatisme et participez à l’analyse des spécifications techniques de la machine. Vous effectuez les mises en service, essais et mises au point à l’atelier et sur les sites clients en France et à l’étranger. Vous maîtrisez parfaitement la définition et la mise en service des automates, afficheurs, variateurs et réseaux de communication sur automates SCHNEIDER et SIEMENS (V7 et TIA Portal). L’anglais technique est un plus.

Profil recherché
Vous devez être titulaire d’un Bac+2 électrotechnique ou CIRA et avoir au moins 1 année d’expérience.

Compétences souhaitées :
– Assurer la mise au point de l’ensemble monté, après contrôle
– Assurer la programmation d’automates
– Assurer une maintenance curative et améliorative
– Avoir des connaissances en électrotechnique
– Câbler des capteurs sur une machine
– Contrôler la conformité des montages et des câblages réalisés
– Démarrer ou arrêter une installation
– Effectuer la maintenance et la modification de programmes
– Implanter un automate
– Lancer arrêter ou modifier le cycle d’un automate
– Mettre en place un plan d’actions
– Mettre en place ou participer à la mise en place des procédures d’intervention
– Planifier les interventions de maintenance
– Réaliser des études techniques ou fonctionnelles
– Réaliser la mise en service et les essais
– Tester le programme
– Automates Schneider
– Automates Siemens
– Automates Télémécanique

Informations complémentaires
niveau d’études : BAC+2
salaire minimum : 24000 €
type de salaire : Annuel

Pour plus d’informations ou pour postuler, veuillez suivre le lien: https://www.randstad.fr/offre/001-sj-r000189_02r/automaticien_h_f/ (référence de l’offre:001-SJ-R000189_02R)

BTS ELECTROTECHNIQUE

18/01/2019

Enedis, entreprise de service public, gestionnaire du réseau de distribution d’électricité sur le territoire français, recrute de nombreux collaborateurs pour contribuer au renouvellement des compétences.

Dans ce cadre ;

Nous publions actuellement deux emplois à pourvoir en CDI, de Technicien Électricité Réseau (H/F), basé sur Bordeaux Métropole (33).

Nous recherchons des profils BAC +2, titulaires de formation de type :

      BTS :

o   Électrotechnique

o   Assistance Technique d’Ingénieur

o   Maintenance Industrielle

o   Ou équivalent

      DUT :

o   Génie Électrique Informatique Industrielle

o   Ou équivalent

Nous recherchons des profils justifiant d’une forte sensibilité à la sécurité.

Des connaissances idéalement acquises dans les réseaux électriques seront appréciées.

Vous trouverez ci-dessous le lien de notre annonce, offrant plus de détails ; lien sur lequel doivent candidater les personnes intéressées.

https://www.enedis.fr/recrute?agp=e8077d2e82e73c07db60b0d366bc9f3e&agg=1

Je vous remercie de ne pas transmettre mes coordonnées lors de la diffusion, aucune candidature ne sera traitée par ce biais.

Vous remerciant par avance pour la diffusion de cette dernière auprès d’associations d’anciens élèves/étudiants ou tout réseau qui vous semblerait adapté.

Si vous en êtes d’accord, notre agence se permettra de vous contacter à nouveau le cas échéant dans le cadre de nos futurs recrutements.

Maroussia BIALKOWSKI
Chargée de Sourcing

Agence Ouest
31000 Toulouse
www.enedis.fr

 

 

INSCRIPTION SUR PARCOURSUP

L’inscription sur la plateforme Parcoursup sera possible à partir du 22 janvier 2019.
Pour s’incrire, il est nécessaire de communiquer :
– une adresse mail valide et consultée régulièrement
– l’identifiant national élève INE indiqué sur la confirmation d’inscription au baccalauréat
– le dernier avis imposition afin de faire valoir les droits à une CPGE avec internat ou pour faire une simulation de bourse de l’enseignement supérieur.
Nous insistons auprès des élèves et leur famille sur l’intérêt de créer un dossier sur parcours dans les meilleurs délais même s’ils n’ont pas encore de voeux d’orientation définis ou si leur projet actuel (exemple Ecoles du supérieur privées) n’exige pas d’inscription sur la plateforme.
Leurs demandes ultérieures ne pourraient pas être étudiées si leur projet changeait en l’absence de saisie de voeux dans le temps imparti sur Parcoursup.
Nous serons à votre écoute lors des réunions d’information à venir afin de répondre à vos questions sur cette étape primordiale dans la scolarité de votre enfant cette année.
Téléchargez le fascicule (en cliquant sur l’image) pour connaître tout ce qu’il faut savoir pour préparer et réussir son entrée dans l’enseignement supérieur :
L’équipe de Direction
Pour comprendre au mieux le calendrier et les étapes importantes de Parcoursup :
Accès direct en cliquant sur l’image

PORTES OUVERTES DU LYCÉE SAINT-CRICQ

Nous n’accueillerons sur ce premier temps que les élèves scolarisés cette année en classe de 2nde pour leur présenter nos spécialités de 1ère pour la rentrée 2019 et les élèves de Terminale qui pourront quant à eux découvrir nos formations post bac.

La matinée du 6 avril sera ouverte aux familles des élèves de 3ème afin de leur présenter le lycée Saint-Cricq pour une entrée en 2nde en septembre 2019.

Dans l’attente, le ministère met à votre disposition des outils d’informations sur le site de l’onisep :

pour se renseigner sur les spécialités et leurs horizons de formation post-bac

pour prendre connaissance du déroulement de la phase d’orientation pour l’année de seconde avec une entrée spécifique

« entrée en première »

 

 

A L’ATTENTION DES PARENTS D’ÉLÈVES DES CLASSES DE SECONDE DU LYCÉE SAINT-CRICQ

Dans le cadre de l’orientation des élèves de 2ndes et de la reforme du baccalauréat  2021, vous êtes conviés à une réunion d’information du nouveau lycée voies générale et technologique

en SALLE RADIX :

 

VENDREDI 1er FÉVRIER 2019 à 18 h 00 POUR LES CLASSES DE 2°1, 2°2, 2°3, 2°4

LUNDI 4 FÉVRIER 2019 à 18 h 00 POUR LES CLASSES DE 2°5, 2°6, 2°7, 2°8

MARDI 5 FÉVRIER 2019 à 18 h 00 POUR LES CLASSES DE 2°9, 2°10, 2°11, 2°12, 2°13

 

Nous comptons sur votre présence afin d accompagner vos enfants dans la conception de leur projet d orientation.

L’équipe de Direction.

VOYAGE EN ESPAGNE

Voici un diaporama sur le voyage en Espagne « Ciencia e Historia » (17 au 20 octobre  2018).

Les élèves de la classe de 1ère 6 ont fait un séjour linguistique et scientifique organisé par M. López Navarro, Mme FEYTE et ZAZA, enseignants d’espagnol, de physique et aide -laboratoire.

Le montage final a été fait par les élèves de la classe.

(Téléchargez le diaporama en cliquant sur la photo ci-dessous)

Séminaire Scientifique en Allemagne – SESAA promotion 2018-2021

Chers visiteurs,

Vous pourrez suivre ici les péripéties de nos jeunes scientifiques européens, nous essaierons d’actualiser le site tous les soirs, sous condition que la connexion internet nous le permette.

Dimanche 13 janvier 2019

Nous partons à 300 km/h vers Paris

Les élèves s’occupent en jouant et travaillant, PV=nRT !

Premier challenge, difficile pour certains !

1er intermède musical

Et première routeltte qui lâche, nous avions dit des valises solides, mais à qui appartient-elle ?

Nous voilà à Montparnasse

Petite pause ludique Gare de l’Est

Nous voilà dans l’ICE à destination de Frankfurt, les élèves sont très studieuses, mise en scène ???

Et nous voilà à Frankfurt vers 21h00.

C’est haut, très haut, avec en arrière plan un l’ancien siège de la BCE

Une petite marche de quelques kilomètres sur les galets par moments

Et nous voilà à l’auberge de Jeunesse. Tout le monde au lit et à demain !

Lundi 14 janvier 2019.

Grosse journée en perspective, rdv pour le petit déjeuner à 7h00 pour pouvoir être à notre premier centre expérimental, l’Experimenta à 9h00. Tout le monde est bien au rendez-vous pour le premier petit déjeuner en Allemagne. Ensuite petite traversée de Francfort au lever du jour.

Et la suite est en image, 2h30 de sciences et de plaisir :

La salle des ondes

Une expérience sur la propagation des ondes, comme avec les séries de billes pendues, mais avec un peu moins de subtilité :-).

Celle de l’architecture, il y a encore quelques progrès à faire avant de construire les ponts !

celle d’optique

de mécanique (félicitations à Louise pour son record !)

Ensuite nous faisons une visite de Francfort, avec une vue panoramique du haut d’un centre commercial (pas tout à fait compatible avec le vertige).

Ensuite direction la gare centrale pour prendre le train pour Marburg, un petit incident technique nous fait rater le premier train, mais par chance il y en a un 20min plus tard.

Dans le train l’ambiance est studieuse, devoir or nicht devoir ce soir ?

Le trajet entre la gare et l’auberge est un peu chaotique, un pont sur le Lahn est fermé et nous devons faire un détour sur des pavés, encore des pavés…

Arcélio propose de sauver la situation et propose un challenge pour reporter le devoir ça va être dur à relever mais il l’a fait !

Par conséquent nous le repoussons et le remplaçons par un jeu de piste dans la vieille ville de Marburg, sur les traces des frères Grimm. Il fait un peu froid, neige un tout petit peu, mais les équipes sont à fond !

Dernier briefing avant de lâcher les fauves et réveiller la ville endormie :

Après 1h de course où dénivelé et pavés s’enchaînent, retour à l’auberge. Avons-nous réussi à les fatiguer ? Non…

S’ensuivent deux méga-parties de loup-garou où le loup blanc et l’infect père des loups font leur apparition.

A 23h00, tout est à nouveau calme, le village s’endort…

Mardi 15 janvier 2019

Après une bonne nuit de sommeil et 20 minutes de marche, les blouses et les lunettes sont de sortie.

Quelques consignes de sécurité et c’est parti pour 2h de chimie au Chemikum de Marburg.

Des odeurs de synthèses à reconnaître…

Des ultras violet…

De la passion…

Du poisson plus ou moins frais…

Des hauts fourneaux dans un micro onde…

Et enfin, de l’alchimie !!!

Un autre usage du liquide vaisselle :

Nous retournons ensuite sur nos pas vers Frankfurt et son musée des télécommunications. Visite guidée en Anglais et en Allemand.

Un des premiers téléphones. Les élèves sont étonnés de ne pas voir d’écran.

 

Première communication par câble transatlantique. 5 essais avant de pouvoir communiquer et l’équivalent de 500 milliards d’euros dépensés.

De retour à Marburg, le chef de l’auberge de jeunesse nous a préparé une spécialité allemande : le schnitzel … miam miam.

Une belle soirée s’annonce puisque nous allons pouvoir assister en direct depuis l’Allemagne au match de handball Allemagne France. Mais avant cela….

L’incontournable devoir de physique se déroule dans deux salles mises à notre disposition. Concentration et application sont à l’œuvre. Allez, c’est l’heure du match et du Loup garou alors on vous dit : à demain.

 

Mercredi 16 janvier 2019

Valises fermées et petit déj’ avalé, nous prenons la direction de Kassel en train (pour changer).

Nous déposons nos valises à l’auberge de jeunesse et après un pique nique au chaud, nous marchons vers les hangars de l’usine de locomotive Henschel.

C’est là que se trouve le Technik Museum de Kassel. Des passionnés réunis en une association ont pris possession de ces lieux et exposent leurs collections d’objets industriels.

On commence par le principe de la machine à vapeur.

Il ne faut pas énerver Maureen ;-).

On a rétréci les élèves germanistes !

Des tramways du début du 20ème siècle…

Un wagon grand luxe avec un magnifique travail du bois.

Une immense locomotive pouvant tirer jusqu’à 80 wagons et dont le stock de charbon pouvait atteindre 35 tonnes…

Certains se voient déjà aux commandes…

Des instruments de musique « industriels »…

Les pianistes des gares n’ont qu’à bien se tenir, voilà le méga-tube des SESAA, il reste quelques arrangements à faire mais on y croit !

 

Et des ateliers scientifiques…

Des sourires non newtoniens…

De la logique…

De la chimie…

Une boite de vitesse ??? Mais comment ça marche ?

C’est au tour du deuxième groupe de faire la visite, avec le responsable du musée, l’intarissable et passionné Bernd Scott, qui cette fois-ci mène la visite en anglais.

La visite commence toujours par Denis Papin qui s’est exilé en Allemagne car exproprié par l’Église. C’est donc ici qu’il inventa la machine à vapeur qui équipa ensuite la totalité des locomotives. Et c’est grâce à cet huguenot que Cassel (écriture de l’époque) est devenue la capitale mondiale de la fabrication de locomotives.

L’après midi n’étant pas terminée nous filons vers le Herkules…

La fatigue commence à se faire sentir mais il n’est que 17h !

Au sommet, une légère brise et quelques restes de neige nous rappellent que nous sommes en hiver.

La vue est imprenable sur la ville de Kassel. Et nous percevons l’alignement de la rue principale…

Le Herkules qui surplombe des jeux d’eau qui dévalent la colline pour créer 200m plus bas un jet d’eau atteignant plus de 50m de haut.Après cette sortie nocturne, le repas est le bienvenu.

Les parties de Loup Garou résonnent encore pour cette dernière soirée en auberge de jeunesse.

 

Jeudi 17 janvier 2019

C’est dans un centre scientifique que commence notre journée. Le SFN est un établissement particulier puisque tous les jeunes du Nord de la Hesse peuvent venir proposer (et se voir financer) des projets scientifiques.

La visite des locaux ne laisse pas nos jeunes indifférents qui sont impressionnés par les moyens mis à disposition de la Science.

Un budget de 200 000 € annuel, 4 niveaux dont, un observatoire, un microscope à balayage électronique, une cuisine équipée, un atelier etc. 200 jeunes accueillis par semaine, nous savons maintenant quel est l’objectif de GalaXess.

La journée est menée par notre ami et collègue allemand Jörg Steiper que nous remercions chaleureusement.

Tiens, tiens…. mais qu’est-ce que c’est ????  Ne serions nous pas les seuls à participer à la Robocup ???Nous assistons ensuite à une conférence d’Astrophysique sur les amas stellaires. Nous apprenons notamment ce qu’est un diagramme HR, outil de base de l’astrophysicien.Les curieux se risquent à une question durant la pause.Il s’en suit une séance de TP sur du traitement d’images de télescopes afin de déterminer l’intensité lumineuse d’une étoile ou encore sa température. Après 5h de travail, les estomacs se remplissent dans le centre ville de Kassel.

À 17h45, nous prenons le train toujours accompagnés de nos valises qui atteindront leur destination finale dans une heure. Avec un brin de nostalgie, les élèves et leurs adorables bagages parcourent les derniers km de pavés les menant à la gare.

À quelques minutes de l’impact, l’excitation monte, les rires sont nerveux, certains visages sont fermés, le groupe, telle une ruche se met à s’agiter… l’effervescence habituelle.

Enfin nous sommes chaleureusement accueillis par nos correspondants allemands et après quelques phrases déjà les visages se détendent.Chacun prend une direction différente.

La deuxième partie de notre séjour peut commencer.

Vendredi 18 janvier

Une des plus grosses journées en terme de contenus scientifiques, avec une petite surprise à la fin.

Le matin nous avons commencé par aller faire des expérimentations au XLab, où les élèves et leurs correspondants allemands ont été répartis en 4 groupes d’étude : la physiologie et le sport, l’ADN, la radioactivité et l’étude des primates.

Dans la partie Physiologie et sport, l’étude s’est portée sur le coeur. Après un cours d’introduction d’une heure en allemand, les scientifiques germanistes ont pu faire plusieurs mesures, pour établir leur profil sportif en fonction de leur capacité de récupération cardiaque, des variations de leur tension sanguine, de la proportion muscle, os, eau, graisse de leur corps. Nos 5 participants français sont en pleine forme ! Il faut avouer que les quelques dizaines de km parcourus cette semaine à pied et parfois en tirant les valises les ont affûtés.

Les autres groupes :

Après une pause repas à la cafétéria universitaire, où nous avons été servis par un jeune retraité de l’armée de l’air française :-), nous voilà au Max Planck Institut, et plus particulièrement l’entité qui est chargée de l’étude du soleil en collaboration avec le CNES et l’ESA.

Une jeune chercheuse en astro-physique, nous fait la visite en anglais. Nos élèves apprendront un peu plus tard et avec stupéfaction que c’est une française et oui :-).

La star Roseta et son atterrisseur Philae sur la comète Tchoury

Le grand jeu des missions martiennes, avec leurs succès et leurs échecs, un bon exercice linguistique. Plusieurs élèves s’y tentent, Erfolgreich oder verloren ???

Nous visitons aussi les laboratoires où sont fabriqués les instruments de mesures embarqués dans les satellites scientifiques.

Une autre vision des astres

Nous sommes ensuite partis vers un autre centre du Max Planck Institut, celui de recherche de chimie biophysique. Certains font le trajet avec les transports en commun, mais une partie du groupe à pied en raison d’un chauffeur « légèrement » acariâtre devant l’embarquement de nos 31 jeunes et de leurs correspondants.

Nous avons commencé par un cours d’introduction à la photographie cellulaire haute définition, grâce à l’usage de marqueurs et plus particulièrement la technologie STED. Elle vaudra un prix Nobel de chimie au directeur de ce centre de recherche. La présentation est faite en français par un chercheur suisse trilingue.

Une visite en anglais vient ensuite pour voir la mise en oeuvre de cette technologie, elle est conduite par une chercheuse polonaise.

Ci-dessous les photos haute définition obtenues après les traitements chimiques et informatiques.

Vient ensuite un goûter gentiment offert par le centre de recherche, et nous avons le plaisir de le partager avec un prix Nobel de Chimie ! Mais où est-il ?

Maureen l’a trouvé !

Le week-end se passe en famille, nous avons « vaguement » entre-aperçu des vidéos où nos jeunes auraient fait du patin à glace, sans qu’il y ait de blessés malgré les cascades ;-).

A lundi !

Lundi 21 janvier

La journée a commencé très tôt, à 5h30 par un concours photographique de l’éclipse de lune. Beaucoup ont joué le jeu et nous avons eu de très beaux clichés, par -11°C.

S’ensuit, bien plus tard, vers 9h00,  la réception officielle à l’IGS par la nouvelle Proviseure de l’établissement.

Nous faisons une photo de groupe ou nous voyons triple : nous partîmes 34 et revînmes 35 ? C’est peut-être préférable que le contraire !

Le reste de la journée a été dédié à des jeux pour que les élèves allemands et français puissent mieux faire connaissance. Tout d’abord, nous sommes restés au chaud à l’IGS, où a eu lieu une méga partie de Wer Wolf (???) assez chaotique où le village bilingue avait beaucoup de mal à s’endormir

la seconde partie des jeux a eu lieu en ville, où nous avons gentiment envahi les halls d’entrée de l’ancienne et de la nouvelle mairie, pour des activités on ne peut plus discrètes :

Au final, nous nous retrouvons tous devant la Gänseliesel pour une photo de groupe :

Et tout le monde repart au chaud.

Mardi 22 janvier

Nous sommes reçus à la mairie par Mme Ropetter, responsable du partenariat Göttingen-Pau, M. Mack responsable des sports et le M. le Maire Adjoint de Göttingen. L’accueil est très chaleureux et nous visionnons un film présentant la ville et son « way of life ».

Nous partons ensuite vers la gare, direction Goslar et prenons ensuite le bus pour le Rammelsberg et sa mine classée au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Mention spéciale pour Léna !

Cette mine est parfois mystérieuse, alors que profitant de l’obscurité des « esprits frappeurs » ont lâchement toqué sur le casque d’une de nos élèves, celle-ci a fait preuve de courage et a vivement renvoyé les lutins dans les entrailles de la terre :-).

BTS CRSA, BTS Electrotechnique

La société BEWAP développe un ensemble d’activités de conception, de production et de ventes de machines, et apporte divers services aux entreprises du secteur de la menuiserie industrielle, et des applicateurs de peinture (poudre et liquide).

Cette société souhaite embaucher un jeune automaticien dans le cadre d’un contrat d’apprentissage de niveau Ingénieur (via le CESI éventuellement) pour un emploi durable dans la société. Cette recherche peut être étendue éventuellement à un contrat d’apprentissage pour un jeune de niveau Technicien Supérieur.

Offre 2019-01-10_ELT_CRSA